Le Mărțișor

Aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire d’une tradition roumaine qui me tient particulièrement au cœur, le Mărțișor.

Le Mărțișor est formé d’un fil rouge et d’un fil blanc tressés ensemble, et se terminant par des pompons. A ce fil on attache une p’tite bidouille (un pendentif, une broche, une figurine …). Dans la plupart de régions ce sont les hommes qui offrent des Mărțișoare aux femmes, mais l’inverse existe aussi. Le Mărțișor est généralement porté épinglés à la poitrine pendant tout le mois de mars. Il porte bonheur et témoigne de l’enthousiasme général à l’arrivée du printemps.

Voilà donc l’histoire que Google aurait pu vous raconter aussi 😉

Ce que Google ne sait pas c’est que dès le plus jeune age, le Mărțișor est une partie importante de nos vies. Cela commence généralement une semaine avant le 1er mars avec les rues qui sont envahies par les commerçants avec leurs tables remplies de Mărțișoare , déclinés sous toutes les formes. Rien qu’a les regarder on sait que le printemps n’est pas loin. Ensuite vient la chasse à la perle rare. Tout le monde veut trouver LE Mărțișor, le truc super mignon qui peut faire toute une différence dans le regard de la personne à laquelle on l’offre. Car bien évidement, les enfants et surtout les ados ont toujours en tête une personne spéciale qu’ils veulent impressionner. Ça peut être une maîtresse d’école, une prof, la fille à laquelle il n’a jamais eu le courage de parler, le garçon tout mignon qu’on observe depuis des mois… Bref, le Mărțișor est avant tout une raison de communiquer, de partager, d’avoir le courage d’aller vers l’autre. J’ai toujours dans une boite le Mărțișor reçu du premier garçon qui m’a plu … <3

Et ensuite il y a ceux qui le portent comme un symbole d’amour. Les filles amoureuses portent le fil rouge-blanc attaché au poignet jusqu’au dernier dimanche avant le Pâques orthodoxe (le dimanche des fleurs). Et pendant ce dimanche elles demandent à leur amoureux de rompre le fil et de l’attacher dans un arbre fleuri. Cela porterait bonheur à leur amour. Et c’est pour cela que quelques jours avant Pâques vous risquez de nous croiser, monsieur Pon et moi, dans la campagne profonde, à la recherche d’un arbre fleuri. Car bon, je me vois mal accrocher mon Mărțișor dans un arbre en plein centre ville 😀

Et voilà donc pour l’histoire de notre Mărțișor.
Bien évidemment, notre PiuPiu a eu droit a son premier Mărțișor, ce qui donne ça sur son poignet 😉

1000028_10208459817877483_4738040872347810996_n

Pour résumer un Mărțișor en bref c’est ça :

Martisor_EN_veryhigh

2 comments

Laisser un commentaire