Des Œufs [pas rouges] de Pâques

2016_03_29_Paques_header

Pour les premières fêtes de Pâques de Miss PiuPiu j’ai sorti du placard une idée qui me trottait dans la tête tous les ans, depuis un petit moment : fabriquer moi-même mon colorant pour teindre mes œufs de Pâques

Petite note : Chez les chrétiens orthodoxes, la tradition est de peindre des œufs en rouge (et plein d’autres couleurs) pour Pâques, et même de les décorer avec des motifs floraux, géométriques, religieux … Mais pour raconter tout ça, je ferai sûrement un autre article dans un mois, pour le Pâques orthodoxe, qui tombe le 1er mai cette année.

Je tiens à vous prévenir avant que vous vous lanciez dans la lecture de cet article, que mon exploit ne restera pas comme une réussite dans les annales du « Fait main » de ce blog. Et que mes œufs ressemblent plus à des … hmm … comment dire … mini-cro-crottes qu’à des vrais œufs rouges de Pâques 😀

Néanmoins, comme tout optimiste (aveugle, sourd et réfractaire à tout ce qui pourrait le pousser du cote vide du verre), je reste contente de cette expérience, pour plusieurs raisons :

  • Tout d’abord, parce que j’étais persuadée que je n’y arriverais pas.
  • Ensuite parce que j’ai tout fait à l’oreille. Car même si notre ami Google est super généreux en terme d’information, son plus grand défaut est celui de tout laisser passer. Je me suis retrouvée donc avec une dizaine de recettes différentes : utiliser 4-5, voir 15 oignons (bon … le chemin est bien long entre 5 et 15, vous diriez pas ?), faire cuire les œufs à part ou ensemble, les laisser dans la teinture 5-10 minutes, voir une nuit entière (encore une fois il y a de la marge entre 10 minutes et 8 heures) … Donc après avoir tout lu (et attrapé une migraine), j’ai décidé de bricoler un truc à ma façon.
  • Et aussi parce que M. Pon a été fier de moi (comme il l’est à chaque fois que j’utilise sa cuisine sans la détruire).

Voici donc les étapes pour obtenir des œufs de Pâques pas rouges, mais plutôt marron :

  1. Mettre dans une casserole :
    • 8 œufs (lavés au préalable pour les dégraisser)
    • les épluchures de 3 oignons rouges
    • du gros sel
    • 2 cuillères à soupe de vinaigre (moi j’ai fait un mix de vinaigre balsamique et de vinaigre du cidre, car j’avais des restes et il fallait bien vider les deux bouteilles avant de les recycler. Bref, c’est pour dire que n’importe quel vinaigre fera l’affaire … c’est juste pour fixer la couleur (et pour parfumer votre cuisine au passage))
    • de l’eau assez pour tout recouvrir (NDM.Pon : On dit à hauteur 😀 )
  2. Feu !
  3. Une fois que ça bout, laisser 10 minutes.
  4. Et c’est la que je me suis loupée je crois : j’ai laissé la casserole sur la plaque chauffante encore une demi-heure, histoire d’être sûre que la couleur soit bien fixée. Sauf que les plaques étant chaudes pour encore un moment, l’eau a continué de bouillir, fonçant ainsi les couleurs et accentuant leur fixation. Je pense que j’aurais dû les sortir tout de suite et les rincer à l’eau fraîche.

Et voici le résultat :

Oeufs

Dans un mois je me lance à nouveau, cette fois-ci pour le Pâques orthodoxe. Et je suis sure que j’aurais de meilleurs résultats. Je vous tiendrai au courant 😉

Et pour finir, je partage avec vous cette photo de PiuPiu avec son tout premier œuf de Pâques [pas rouge], et avec les œufs en chocolat offerts par ses grands-parents.

PiuPiuOeuf_web

Joyeuses Pâques !
Et un printemps lumineux et rempli de bourdonnement d’abeilles !

One comment

Laisser un commentaire